élections municipales le 15 mars 2020
UNE VILLE SOLIDAIRE POUR MIEUX FAIRE SOCIÉTÉ
Une ville à vos côtés, c’est une ville solidaire qui s’occupe en priorité des plus fragiles. Bien que le niveau de chômage soit plus faible qu’ailleurs, une partie de la population est fragilisée par des évènements de la vie : vieillesse, parent isolé ou séparé, maladie ou accident, public éloigné de l’emploi… Pour leur permettre de faire société, la ville se doit de prendre des initiatives pour améliorer le pouvoir d’achat.
  • 1. Un revenu minimum étudiant communal.
  • 2. Le maintien à domicile des personnes âgées grâce à des solutions de mobilités adaptées à leurs besoins.
  • 3. Favoriser des activités de l’économie sociale et solidaire telle qu’une épicerie solidaire.
  • 4. Relayer efficacement la politique régionale d’efficacité énergétique des habitations.
  • 5. Une tarification solidaire de l’eau.
  • 6. Améliorer l’offre de logements d’urgence.
  • 7. Un plan d’accessibilité des bâtiments communaux notamment des écoles aux personnes en situation de handicap afin de respecter la législation.
  • 8. Faire connaître la carte jeune régionale et y inscrire les activités sportives et culturelles locales.
  • 9. Promouvoir l’inscription des jeunes dans les associations.
  • 10. Une mutuelle de santé communale pour permettre l’accès aux soins à tous.
TARIFICATION DIFFERENCIEE DES CANTINES SCOLAIRES
Une tarification des cantines scolaires publiques différenciée et abordable pour toutes les familles La pauvreté se développe malgré l’accroissement annuel des richesses produites. La notion de travailleurs pauvres a fait son apparition au cours de la dernière décennie. Une commune doit se préoccuper de cette situation pour atténuer les difficultés de ses habitants. Au cours du mandat qui s’achève, certaines décisions prises ont amplifié le désarroi des familles.
Ce que nous voulons changer, améliorer et faire évoluer

Un exemple parmi d’autres, l’augmentation substantielle de la cantine scolaire et de la garderie
de midi, à tel point que l’école privée devient moins chère que l’école publique. Qui a porté ce
choix politique ?
Rappelons que le vice-président de la communauté de commune chargé des questions scolaires est par ailleurs adjoint à la maire de Semur !