élections municipales le 15 mars 2020
Fabienne Lainey (Éducatrice sportive )
< Notre monde n’a pas besoin d’âmes tièdes, il a besoin de cœurs brûlants >

Originaire de Normandie, ancienne professeure d’économie à Caen, je me suis installée à Semur à l’automne 2004. Actuellement éducatrice sportive dans une association semuroise, j’interviens aussi à Époisses et Arnay-le-Duc.

Je participe depuis longtemps à ce qu’on appelle la vie associative. Sans parler des débuts, limitant la période à mon arrivée à Semur, j’ai été secrétaire du Comité Départemental de Côte d’Or de la Fédération Française Sports pour Tous pendant 15 ans, j’en suis membre, attachée à la formation des éducateurs-trices depuis cette année ; et je suis membre du Comité Directeur National de cette même Fédération depuis 2017. Cela fait une dizaine d’année que je suis aussi secrétaire d’une compagnie de théâtre de Semur-en-Auxois, Les Os bleus.

Passionnée de danse, je suis très attirée par les arts de manière générale.

Participer à des élections municipales comme candidate, wahouh !!! J’y pensais, c’est un projet que je mûrissais depuis quelques années, mais pas pour maintenant : trop tôt ! Après réflexion, je m’engage avec cette liste, forte de son hétérogénéité et de sa diversité d’origines, d’âges, de milieux. Les différentes réunions qui nous ont amenées devant vous ce soir pour vous proposer nos axes de travail, m’ont montré que nous sommes tous soucieux de la façon dont on construit la ville pour préparer la réussite de notre « bien vivre » ensemble, sans discrimination, sans rejet de l’autre, à cause de son quartier, son origine, sa culture… Ce que je vais vous dire vous semblera peut-être bateau, romanesque, qu’importe, j’y crois : gommer la fatalité sociale, améliorer les conditions de vie du plus grand-nombre, grâce entre autres, à l’art, à la culture, à l’éducation, à la connaissance. Je suis certaine que cette liste présente devant vous, s’y appliquera.

Chaque individu, chaque citoyen peut à son niveau, à sa manière et selon ses moyens, s’efforcer de réparer, d’améliorer, de changer les choses. Je me refuse à renoncer, à baisser les bras. Ne nous contentons pas de ce qui est ! Je vous quitterai avec cette citation d’Albert Camus : « Notre monde n’a pas besoin d’âmes tièdes, il a besoin de cœurs brûlants. »